Aseox passe en mode 100% télétravail : Perspectives, anecdotes et remerciements

par Aurélien Bardon

Aujourd’hui est un grand jour pour Aseox et pour moi.

1er février 2008, je me lançais à mon compte, c’était il y a plus de 12 ans. Je n’ai pas continué longtemps tout seul, rapidement rejoins par Julien Bagein puis de nombreuses autres personnes qui m’ont fait confiance.

J’étais loin de me douter de tout ce qui allait se passer par la suite durant ces 12 années.

Fin de la vie d’agence => Télétravail

Dès demain nous passerons en mode 100% télétravail. Je sais… c’est la mode et cela doit vous sembler certainement tout à fait anecdotique dans le contexte actuel. Pas la peine d’en faire un long billet…

Mais pour moi c’est bien plus que cela.

C’est la fin de l’agence « physique » Aseox. Alors oui, on va continuer comme toujours à livrer des prestations SEO mais je n’aurai plus de salarié à mes cotés au quotidien et cela change tout.

Nous allons tout faire à distance.

A priori, je ne compte pas non plus recruter à l’avenir de consultant SEO à l’agence. Tout sera en « remote ». Je compte également à terme externaliser progressivement de nombreuses tâches SEO. Ce process est en fait en cours depuis début 2019.

Le covid a permis aussi de tester et valider le fait de faire à distance la compta, la paie, etc.

Au final, c’est comme une entreprise qui ferme et une nouvelle qui ouvre.

Cette décision a des avantages et des inconvénients.

Les principaux intérêts pour moi d’avoir des locaux sympa accompagnés d’ une belle équipe sont l’ambiance, le plaisir de travailler ensemble au quotidien, de se motiver…

Travailler seul dans son bureau est extrêmement difficile. Les indépendants le savent bien et ceux qui découvrent le télétravail vont l’apprendre tôt ou tard. A l’heure où j’écris ces lignes je ne suis pas certain d’y arriver mais je suis certain d’avoir envie d’essayer.

RIP la vie d’agence, RIP les « [ENTENDU A L’AGENCE] » qui je l’espère vous ont bien fait marrer et qui nous on fait perdre 2 clients 🙂

Le télétravail change complètement la donne. Moins d’émulsions, de partages, d’anecdotes, moins d’esprit d’entreprise, de cohésion… J’y reviendrai dans un billet dédié et je sais déjà que certains ne seront pas d’accord 🙂

Ce choix s’inscrit également dans la volonté de privilégier de plus en plus notre activité d’édition de logiciels SAAS plutôt que de développer significativement l’agence SEO qui est déjà très bien établie avec de très solides références.

Avant ces 12 ans d’Aseox, j’ai eu la chance d’évoluer dans 3 agences SEO et cela fait donc très longtemps que je baigne dans ce milieu. J’ai la chance d’avoir de supers clients très différents auprès desquels j’ai énormément appris.

Réussir 2 business en même temps est (pour moi) très difficile. J’ai le sentiment que pour faire passer un cap à Oseox Software, je dois y consacrer plus de temps et d’énergie.

Cela sera surement moins rentable, peut être moins prestigieux, à coup sur plus risqué mais le plus important est de faire ce que l’on aime et ce qui nous motive le plus pour nous lever le matin afin d’aller travailler avec le sourire.

Nous avons déjà de superbes références en France avec 2 des plus grosses agences SEO (MERCI !) et plusieurs top e-commerçants/annonceurs (MERCI !) mais mon rêve serait de réussir à l’international.

Coté agence, on va continuer à bichonner nos clients actuels et les quelques nouveaux qui ne manqueront pas d’arriver mais nos investissements et notre « temps libre » se tourneront en priorité vers les logiciels SEO.

Demain est un grand jour pour moi car c’est aussi une sorte de liberté retrouvée. Je suis un très grand fan de voyages et je vais pouvoir en profiter à fond sans avoir à gérer le quotidien d’une agence « physique ».

Chez Aseox, avant le co-vid bien entendu, j’avais trouvé une solution pour concilier agence et voyages.

Je partais souvent 1 semaine à l’étranger tous les 2-3 mois et proposais à mes collègues de venir sur la base du volontariat.

Il se trouve que cette idée à beaucoup plus et que nous sommes souvent partis ensemble. Terllement qu’en fait, je suis rarement parti tout seul… exceptés les voyages en Asie.

Nous sommes donc partis à 2, 3, 4, 5… et même parfois plus en invitant des consultants SEO indépendants à nous rejoindre. Nous avons ainsi pu partager quelques jours mémorables avec Jean Benoit Moingt ou Aurélien Delefosse.

Avec l’agence, nous sommes donc partis par exemple à Barcelone, Porto, Lisbonne, Budapest, Séville et même l’improbable et inoubliable Abidjan !

Pendant certains périodes nous partions tous les mois… sans que cela n’affecte la gestion de nos projets SEO, sans même que nos clients ne le remarquent. Mais cela a du tout de même affecter mon foie 🙂

Il y a certaines villes que l’on connait par coeur car nous y sommes allés très régulièrement. Nous avons tellement profité des restaurants, des musées, du soleil et… bien entendu… des bars.

Ce passage en 100% télétravail va me permettre de profiter encore plus de cette possibilité de voyager. Bien sûr, j’appréhende aussi le fait de n’avoir plus qu’une équipe à distance et non sur place. Il y a des avantages et des inconvénients dont je suis bien conscient.

Ce billet représente donc l’enterrement de l’agence physique Aseox et croyez moi c’est un sacré changement après autant d’années à venir le matin et retrouver une équipe de SEO, à vivre une vie d’agence.

Je souhaite profiter de ce billet pour remercier des anciens d’Aseox : JulienB, Lhossen, JulienC, Aurore, Eloise, Belkacem, Jacques, Nicolas, Teddy, Romain, Loic, Yann, David, Guillaume…

C’était cool, c’était rigolo, en fait… inoubliable et je pense que nous avons accompli de très belles choses dont nous pouvons être fiers.

Quelques anecdotes et moments forts de l’agence

Fifa et Mario Kart

Nous avons passé plusieurs années à jouer midi et soir à Fifa. Je me rappelle que pendant plusieurs mois Julien nous dominait de la tête et des épaules avant que l’on découvre que son équipe Chelsea était cheatée ^^ A la fin d’une partie endiablée, il partira en claquant la porte en jurant que le jeu était cheaté 😀

Nous avions commencé à jouer à l’époque d’Adriano et ses frappes de mule au Barca et n’avons pas laché le jeu jusqu’à Mario Kart sur la Wii.

Je me rappelle également d’un petit tournoi interne qui termina à 5H30 du matin…

Aujourd’hui, nous jouons à Overwatch avec des SEO d’autres agences qui sont 10 fois plus forts que nous mais qui nous acceptent dans leur team 🙂 Merci Dominique et Guillaume si vous lisez ces lignes.

Google Penguin

Cet algorithme aura fait changer nos méthodes de travail. Nous avions tout changé environ 6 mois avant le lancement de Penguin pour être précis. Nous étions devenus extrêmement performants en content spining. Ceux d’Olivier étaient meilleurs que bons nombres d’articles uniques que l’on peut acheter chez des rédacteurs. C’est dire !

On ne peut plus ranker sur quasiment n’importe quel mot clé en 48H comme avant… et le netlinking est devenu une tâche secondaire avec l’arrivée de nombreux grands comptes dans notre portefeuille.

Départ du co-gérant

Mes salariés qui ont vécu l’arrivée et le départ de mon co-gérant risquent de s’en souvenir longtemps. Cela fut une période hallucinante, qui a semblé interminable si on inclue les 3 ans de procédures qui ont suivi l’année de co-gérance.

Jamais je n’aurais pu réussir à supporter tout cela sans eux.

Les grands comptes

Nous sommes une petite agence SEO mais reconnue pour son sérieux et son expertise on nous confie parfois d’énormes projets. Progressivement nous avons standardisé un grand nombre de nos process.

Vous pourriez me montrer certains emails et je pourrais vous dire dans la seconde s’il s’agit d’un email d’un consultant Aseox.  Idem pour certaines préconisations techniques. Nous avons vieilli, progressé ensemble et imaginé une approche SEO qui fonctionne très bien dans le cadre si particulier d’une relation client/agence.

Les voyages

Alors là…. il y aurait tellement à raconter et il y a aussi tellement à ne jamais raconter 😀

Certainement les meilleurs souvenirs de la boite.

Barcelone : Les poils de X coincés dans sa braguette dans les toilettes de la Sagrada Familia, le « ce soir on picole » de Lionel, X qui met son nez dans le cocktail du champion du monde, le double date Tinder en anglais, la proprio du AirBnB complètement tarée, le sms « we both know that the wall where womited »

Porto : Coffee? Coffee? Ha café ! Le cochon de lait, le bar erasmus, les shots à 1H, les pinte à 0,5€, les bacalhau, les chichas en terrasse…

Lisbonne : Le soleil de novembre, pensao amor, le périphérique, la plus grosse cuite du plus gros picoleur de l’agence, s’endormir dans la rue, l’évier bouché…

Budapest : Cet appartement d’artiste de dingue, flower, Le szimpla, les 3H au resto gastronomique en commandant toute la carte, le before à l’appart, la refonte depuis les termes, les parties de flipper…

Séville : la nuit cauchemardesque, l’haleine de R, et le réveil douloureux qui débute par une confcall en slip, les 50 gins tonics, la visite guidée de 4H interminable avec que des couples, cette douceur de vivre…

Abidjan : Le mec sur le parking qui sort un sabre, mmmm la viande de brousse (rat), la générosité et l’accueil, le feu de camp sur la plage, miss cote d’ivoire, quand on a cru mourir après avoir beaucoup trop mangé, le koutoukou, la « discussion animée » à l’alocodrome, Daishikan, tu n’es pas mort ! et bébé Celeste bien sur

La suite

Je garde la plupart de ces souvenirs en tête pour nous, pour moi et tourne cette page sans regret mais déjà avec une certaine nostalgie doublée d’une émotion certaine et d’une forme d’excitation que je n’ai pas connu depuis si longtemps. Un peu comme Bilbon quand au début de la célèbre trilogie il s’apprête à reprendre la route pour aller revoir les montagnes.

Je suis triste et heureux en même temps.

La suite sera ni mieux ni moins bien. Juste différente.

Et c’est exactement ce qu’il me faut. La routine était malgré tout là, installée, insidieuse et contre productive. Dès demain, un nouveau mode de vie perso et pro débute. N’ayant pas encore 40 ans, c’est le moment où jamais de faire les choses dont j’ai vraiment envie.

Merci à tous les salariés qui ont fait l’histoire d’Aseox et rendu cela possible.

Merci à tous les clients d’Aseox qui nous ont fait confiance et qui continuent à nous faire confiance.

La suite reste à écrire par email, en visio… et donc de moins en moins en face en face.

Same same but different 🙂

PS : Si vous êtes indé ou salarié en télétravail et que vous voulez prendre votre sac à dos et partager un voyage avec moi, il suffit de m’envoyer un message : – )

Aurélien Bardon
Dites STOP aux régressions SEO avec Oseox Software

Je vous recommande de lire également

  • Namonaki Ike au Japon : Etang de Monet / Les Nymphéas
  • Les mois où il ne faut pas trop espérer que les choses avancent
  • Post-Covid : Nouvelle règle de gestion en bon père de famille d’une entreprise
  • Comment optimiser un texte avec le gras en SEO (strong)
  • Ne manquez pas la newsletter pro E-marketing d'Oseox.fr

    (Un ebook de 31 pages en cadeau)