Comment escroquer légalement une start-up et gagner du pognon ?

par Aurélien Bardon

Découvrez dans ce tutoriel comment escroquer une start-up et gagner de l’argent sans risque.
Bien entendu, j’ai utilisé le terme startup afin d’attirer le chaland mais cette méthode fonctionne pour n’importe quelle entreprise.

Disclaimer 1 : Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite

Disclaimer 2 : Je ne suis pas avocat. Pour maximiser les chances de succès de vos futures escroqueries, le mieux reste de vous faire accompagner par un avocat spécialisé en droit des affaires. Il existe de nombreux cabinets pour cela.

Il est conseillé de s’attaquer en priorité à des entreprises jeunes, à fort potentiel et avec un fondateur inexpérimenté sur le plan juridique.

Succinctement, l’objectif de votre escroquerie sera d’acquérir des parts de la société ciblée au nominal c’est à dire sans qu’elles soient valoriser. A partir de là, plusieurs stratégies seront possible afin de maximiser votre escroquerie.

Pour les plus néophytes, la valeur nominale de parts sociales d’une entreprise signifie que le montant est calculé à partir du capital de la société.
Prenons le cas d’une SARL au capital de 1 000 euros. Chaque part (1%) coute 10€.

100 * 10 = 1000 euros.

Ainsi, acheter 40% de la société vous coutera 400€.

Il est tout à fait possible d’acheter 40% d’une boite faisant déjà plus de 100 000 euros de bénéfice net après impôt. Il vous suffira de convaincre le propriétaire des parts de vous les vendre à ce prix.

Une fois que vous avez les parts, vous devenez « associé » \o/.
La tâche la plus ardue de votre escroquerie sera déjà terminée.

Toujours pour les plus néophytes en droit des societés, sachez qu’un associé d’une SARL n’a pas à travailler. Pire, il n’a pas le droit de travailler ! L’associé n’est qu’un investisseur qui apporte de l’argent. Ce point doit être très clair dans votre esprit.

Pas certain que cela soit le cas pour tout le monde lorsque l’on assiste à des startup week end et que l’on a l’oreille attentive… Le pire étant certainement les personnes sensées accompagner les entrepreneurs notamment dans les incubateurs/accélérateurs et qui n’ont parfois aucune notion de droit.

Comment convaincre un fondateur de vendre des parts au nominal ?

La cible

Pour rappel, il est préférable de cibler un entrepreneur inexpérimenté. Si possible quelqu’un dont le moteur n’est pas l’argent. Les entreprises liées aux nouvelles technologies sont les cibles idéales car souvent créées par des passionnés.

Ils peuvent travailler jour et nuit pour peu ou pas de rémunération. Ils ne sont pas de bons négociateurs, ont peu de connaissance en droit… bref cibler des jeunes geeks passionnés simplifiera grandement votre tâche.

Votre image

Travailler votre réputation et votre gros réseau.
Vous devez inspirer la confiance. Même si vous même vous n’avez jamais rien réussi, même si vous êtes une grosse feignasse, les gens doivent penser que vous êtes déjà un bon entrepreneur et un travailleur acharné.

C’est assez facile, créez une ou plusieurs societés, ne publiez jamais les comptes, allez aux différents apéros et conférences, portez une petite veste de costard, gardez en toute circonstance le sourire, laissez toujours penser que vous gagnez bien votre vie même si la réalité est tout autre. Faite croire que vos stagiaires sont des salariés etc…

Même, si en fait c’est papa maman qui vous ont donné preté 50 000 euros à 23 ans et que vous vivez dessus en continuant d’habiter chez eux afin de n’avoir pas de loyer cela n’est pas bien grave. Le but est que votre réseau imagine que vous êtes bon, que vous êtes un bosseur etc.

Votre image est très importante. Mettez vous à fumer même si vous n’aimez pas cela afin de mieux networker par exemple…

Je connaissais par exemple un e-commercant qui n’a jamais gagné un centime et même essuyé de lourdes pertes. Il avait un site et vendait via internet dans plusieurs pays. Pour différentes raisons, il avait créé une société par pays. Toutes les societés étaient en France à la même adresse mais juridiquement il y avait bien plusieurs entreprises. En gros, c’était juste le propriétaire du nom de domaine .fr . de etc qui changeait.

Il ne cessait de dire « mes societés » laissant penser à quiconque lui prêtant l’oreille qu’il était un « serial-entrepreneur ». L’image… toujours l’image.

Les chiffres

Si on vous demande des chiffres essayez de gagner du temps. Si possible, anticipez même. En expliquant que votre comptable n’a sorti aucun bilan, que vous êtes toujours derrière lui, et que vous les aurez bientôt etc. Parlez en terme de CA plutôt qu’en terme de bénéfices si vous n’en faites pas etc…

Le discours

Ayez l’air le plus honnête possible. Par exemple, expliquez que vous avez eu des problèmes avec vos anciens associés et que maintenant vous souhaitez tout mettre par écrit ! Vous générerez ainsi de la confiance.

Bien sûr, c’est très important pour la suite, assurez-vous de ne jamais écrire des choses fausses.
Écrivez tout, sauf ce qui n’est pas dans votre intérêt.

Le deal

Afin de pouvoir acheter des parts au nominal, c’est à dire… quasiment gratuitement, vous devez faire des promesses. Et comme vous le savez, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent !

Voici quelques exemples de promesses :

Attention, si possible n’écrivez jamais cela. Déclarez le avec le plus de sincérité possible autour de bières.

  • Promettez de travailler beaucoup !
  • Promettez d’apporter des clients !
  • Promettez d’apporter vos clients actuels gratuitement
  • Promettez de partir sans vague si cela se passe mal ou s’il y a un souci
  • Promettez d’apporter votre gros réseau
  • Promettez de ne pas vouloir d’argent rapidement
  • Promettez que vous vous engagez pour le long terme
  • Promettez que ce que vous apportez est similaire à ce que fait votre cible actuellement en terme de valeur

etc etc etc.

Retenez que tout ce que vous dites oralement sans témoin n’a aucune valeur dans le cadre d’un procès.
Vous pourrez toujours jurer, écrire, plaider… par la suite que tout cela est faux.
Personne n’aura de preuve, alors promettez comme un politicien en quête de voix !

Bien entendu, lorsque cela tournera au vinaigre, n’importe qui avec un peu de bon sens, se doutera qu’en échange d’obtenir des parts au nominal il y avait certainement une contre partie. Mais en tout cas, devant la justice, vous ne serez pas embêté. Il n’y a pas de bon sens, il n’y a que le droit.

Un associé apporte de l’argent. Point.

Après la signature

C’est simple, une fois que vous avez les parts, que les nouveaux statuts sont à jour, vous pouvez ne plus rien faire. Vous pouvez dès le lendemain déclarer :

« Allez les gars, travaillez bien ! »

Vous avez même le droit dès le lendemain de piquer les clients de la boite dans laquelle vous venez d’investir 🙂

Si vous voulez revendre vos parts au prix fort et mettre la pression, vous pouvez par exemple dire

« Allez, dépêche toi de racheter mes parts, plus tu attends, plus vous travaillez, plus l’entreprise prend de la valeur, plus je vais demander un prix élevé ! »

Si vous pouvez le dire en rigolant et en regardant droit dans les yeux c’est encore mieux.
Attention, surtout, essayez de dire cela oralement sans témoin. Il faut penser à préserver votre image. Car… vous allez répéter l’opération en tentant de vous associer avec d’autres personnes après !

Certains appellent ça « l’association aigüe ». Une fois que vous avez compris comment cela fonctionne, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

Cela va s’en dire mais vous ne revendrez pas au nominal. Mouhahaha

Le problème avec une arnaque à l’association est que cela peut demander du temps. Vos associés peuvent ne pas se laisser faire et décider de ne pas racheter vos parts. Ils peuvent aussi s’ils sont majoritaires et que l’argent n’est pas leur principal moteur, décider de ne plus verser de dividendes.

Vous pourrez alors menacer et faire un procès tous les ans. Si vous avez les reins solides et du temps, vous pourrez arriver à vos fins. Il faut juste savoir qu’il faut souvent attendre une dizaine années de bénéfices successifs sans investissement pour gagner. Votre avocat pourra vous en dire plus à ce sujet.

Soyons clair, le but avec ce type de procès n’est pas de gagner ou perdre. L’objectif est surtout de faire lâcher les associés afin qu’ils rachètent vos parts à un bon prix.
Ne soyez pas petit joueur, si on vous propose de faire du « fois 150 » rétorquez que cela est un « vil prix » et demandez encore plus 😀

Si cela ne marche toujours pas et que vous en avez marre, il vous faudra alors trouver un acheteur externe qui se fera pigeonner.
Toutefois, dans la plupart des pactes d’associés, une clause est placée indiquant que les associés sont prioritaires aux rachats des parts…

Dur dur la vie d’escroc.

Dans tous les cas, vous pourrez continuer votre vie tranquillement, prendre un travail, arnaquer d’autres entrepreneurs, monter votre boite… et attendre. Vous assisterez ou pas à 1 assemblée générale chaque année.

Vous pourrez fanfaronner sur les réseaux sociaux et en soirée sur le fait que vous êtes « associé » des boites X,Y,Z… Cela pourrait vous aider à épater des stagiaires de 10 ans de moins afin de vous les taper plus facilement malgré un physique ingrat dans le dos de votre femme et de vos enfants.

Le double combo : La gérance !

En complément ou indépendamment, il est possible d’essayer de devenir gérant ou co-gérant.

Je vous raconterai dans un prochain article, comment arnaquer en accédant à ce statut. Le pouvoir de nuisance qui en découle peut être monstrueux.

Conclusion

Vous l’avez déjà compris, le but de cet article qui se base sur des actes totalement imaginaires est d’éviter que des entrepreneurs inexpérimentés se fassent escroquer en dénonçant sur le ton de l’humour des méthodes d’escrocs bien établis.

Je vous recommande de lire également

  • Quand on vous demande des dates de livraison : Utilisez l’équation à une inconnue
  • Service Client : Je viens d’aller à La Poste chercher un AR
  • Comment escroquer sa copine ?
  • Le meilleur « Life Hack » en entreprise pour gagner du temps
  • Comment faire du gros cash en devenant cogérant d’une startup ?
  • Ne manquez pas la newsletter pro E-marketing d'Oseox.fr

    (Un ebook de 31 pages en cadeau)