Comprendre la différence entre actionnaire et gérant

par Aurélien Bardon

Bien entendu cet article fera sourire les entrepreneurs chevronnés.
Toutefois, il me semble important de revenir sur cette notion de base.

L’actionnaire

Un actionnaire possède une partie ou la totalité d’une l’entreprise.
Prenons le cas d’une SARL dont le capital est de 1000€ avec 2 associés.

L’associé A a « investi » 660€, il possède 66% de l ‘entreprise
L’associé B a « investi » 340€, il possède 34% de l ‘entreprise

Il s’agit de la valeur nominale. chaque part correspond à 10€.

Un associé n’a pas à travailler pour l’entreprise dont il est actionnaire. Il n’a aucune obligation. Il peut toutefois intervenir mais en tant que bénévole. Pas de rémunération, pas d’assurance, pas de protection sociale, pas de remboursement…

Pire, s’il touche le chômage, cela peut certainement être considéré comme du travail dissimulé et donc considéré comme un détournement de fonds publics !

Retenez bien cela, un associé n’a aucune obligation de travailler. Le mec peut prendre un bout de votre entreprise puis disparaître du jour au lendemain sans justification. Si vous vendez (donnez) un bout de votre entreprise sans valorisation c’est à dire en vendant (donnant) des parts au nominal, votre nouvel associé pourra vous dire dès le lendemain :

« Travaillez bien maintenant, je veux 150 000€ pour rendre les parts achetées 340€, plus tu attends pour me racheter les parts, plus tu travailles, plus l’entreprise prend de la valeur, plus mes parts vont prendre de la valeur. Bye ! ».

L’actionnaire est rémunéré par des dividendes. Les dividendes sont versées via les bénéfices de l’entreprise (ce qu’il reste après avoir tout payé). Le choix du montant des dividendes est réalisé lors d’un vote entre actionnaires lors d’une assemblée générale.

Le gérant ou co-gérant

Le gérant comme son nom l’indique gére une entreprise. Il y a différents type de gérants, il est possible d’être gérant salarié (avec le droit du travail des salariés qui s’applique) ou gérant non salarié.

Le gérant non salarié n’a pas de fiche de paie. Il n’a pas d’horaire à respecter. Il doit juste « gérer ».

Il ne détermine pas combien il va gagner.

Sa rémunération peut être prévu dans les statuts et aussi votée par les actionnaires lors d’une assemblée générale. Il peut y avoir du fixe et/ou du variable. Il peut toucher moins que le SMIC horaire. Il est souvent convenu d’une somme NET pour l’année avec un variable calculé par exemple sur l’excédent brut d’exploitation afin de le motiver à bien piloter l’entreprise.

Il doit agir dans l’intérêt de l’entreprise et peut être révoqué sur décision des actionnaires sous 15 jours.

Le gérant actionnaire

Dans beaucoup de petites entreprises, le gérant est aussi actionnaire. C’est à dire qu’il participe au vote concernant sa rémunération. S’il est majoritaire, il « décide » donc de sa rémunération.

Bien entendu, il existe un nombre important de protections pour qu’un associé minoritaire ne soit pas lésé si le gérant actionnaire majoritaire décide de « trop » se rémunérer ce qui fera baisser le bénéfice. Pas assez de bénéfices = pas ou pas assez de dividendes pour les actionnaires.

Création d’une entreprise

Lors de la création d’une entreprise à plusieurs ou lors de la revente de parts, le choix du gérant et de l’associé majoritaire est très important.

Il faut impérativement comprendre le pouvoir et les devoirs de chacun sous peine un jour de se rendre compte que l’on a consacré plusieurs années de sa vie… pour rien. 😀

Allez vous continuer à travailler comme un chien et développer votre entreprise si votre co-fondateur ne fait plus rien à part être actionnaire ? Pire imaginez s’il monte un société concurrente ? Il en a parfaitement le droit 😀

Je vous recommande de lire également

  • TJM, expérience et efficience
  • Le télé-travail c’est comme la fac, c’est pour les plus forts
  • Guide de l’escroc 2018
  • Comment revoquer un gérant ou co-gérant d’une SARL
  • Ne manquez pas la newsletter pro E-marketing d'Oseox.fr

    (Un ebook de 31 pages en cadeau)