Modifier la sélection de mots clés à monitorer et mauvaise foi

par Aurélien Bardon

La plupart des trafic managers / SEO / responsables E-commerce monitorent les positions dans Google de leur site.
Souvent à partir d’une liste d’expressions clés.

La problème est que ce type de reporting peut être aussi bien très positif que très négatif tout en ayant une croissance de trafic SEO très forte ou très faible. Il n’y a pas toujours de corrélation.

Certaines sites générant du trafic sur des milliers d’expressions clés différentes. Ainsi un reporting sur 10 ou 100 mots clés ne doit jamais être interprété comme un indice de visibilité global. Il s’agit d’un KPI comme un autre à mettre en corrélation avec d’autres données.

Il faut bien avoir conscience qu’il s’agit uniquement d’indicateur sur un échantillon.

Seuls, des reportings de positionnement sont souvent peu utiles (hors petits projet avec peu d’expressions) ou alors à moins de monitorer des listes monstrueuses. Il faut bien savoir les interpréter.

Ce qui m’amène à une anecdote croustillante.

Un nouveau directeur en provenance d’une enseigne concurrente arrive.
Il était très fier du SEO de son site précédent. Il n’avait qu’une envie nous virer et placer ses potes.

Pour que cela ne soit pas trop voyant, et mettre en valeur son travail au sein de son poste précédent, il nous explique que nos reportings mots clés ciblent les mauvais clés (Les résultats étaient excellents).

Nous rétorquons qu’il s’agit de ceux validés par l’ancien directeur mais qu’il n’y a aucun problème pour mettre à jour et fixer de nouveaux objectifs.

Ce directeur nous donne donc une nouvelle liste avec une liste de concurrents afin de comparer.

On envoie un reporting de positionnement à jour.
Les résultats sont encore meilleurs et surtout, surtout… la boite d’où vient le directeur apparait en dernier dans la liste des concurrents les plus visibles 😀

On reçoit un email qui nous explique que finalement cela ne va pas et que l’on va recevoir une nouvelle liste.
Etrange Etrange…

Cette nouvelle liste n’arrive pas. On relance. On relance….
Elle arrive.

La nouvelle liste contient en gros tous les mots clés où le site de son poste précédent ranke.
Ce site arrive logiquement en premier, le site sur lequel nous travaillons en deuxième.

Voila comment manipuler ce que l’on monitore pour au final faire dire exactement ce que l’on veut.

Génie !

PS : pour la petite histoire, on a ciblé les mots clés qui n’étaient pas optimisés… et on est passé 1er \o/

Je vous recommande de lire également

  • Trop de députés = Trop de lois. Trop de marketeurs = Trop de changements
  • Guide de l’escroc 2017
  • Quand on vous demande des dates de livraison : Utilisez l’équation à une inconnue
  • Comment escroquer sa copine ?
  • Le meilleur « Life Hack » en entreprise pour gagner du temps
  • Ne manquez pas la newsletter pro E-marketing d'Oseox.fr

    (Un ebook de 31 pages en cadeau)