Vous êtes combien maintenant ?

par Aurélien Bardon

Lorsqu’on est chef d’entreprise, la question qui nous est posée et re-posée le plus souvent est : « Vous êtes combien maintenant ? »

En France, on n’ose pas demander « quel est ton chiffre d’affaires ? » ou « quel est ton bénéfice ? » Parler d’argent reste un tabou.

La notion de réussite passe par la taille c’est à dire par le nombre de collaborateurs. Elle sous-entend pour la plupart des gens la réussite financière bien entendu.

Ma société Aseox est une petite boite depuis toujours. Nous n’avons jamais dépassé les 7 personnes et nous sommes actuellement 4.
Cela ne nous empêche pas de travailler pour des leaders du e-commerce.

Elle aurait pu devenir plus importante mais cela n’est pas le cas pour 2 principales raisons.

Il est indéniable que de petits soucis administratifs ont bien freiné notre élan mais il y a aussi tout simplement la volonté.

Une petite boite : C’est la possibilité (théorique) de :

– Travailler avec 100% de gens que l’on apprécie
– Avoir moins de conflits internes à gérer
– Avoir moins d’administratif à gérer (et donc passer plus de temps sur des trucs cools)
– Pouvoir proposer plus de souplesse au quotidien (plus de personnes = plus de règles)
– Ne pas avoir à courir sans cesse derrière de nouveaux prospects
– Ne pas devoir vendre plus cher ses prestations pour supporter les charges
– Pouvoir dire « non » à un prospect peu intéressant
– Pouvoir dire « merde » à un client qui ne respectent pas/plus nos valeurs
– Connaitre très bien chaque collègue
– Donner plus de responsabilité à chacun
– Prendre moins de risques
– Etre plus facilement et durablement rentable (oui oui, il y a de grosses boites qui ne gagnent pas d’argent)
– Ne pas avoir à recruter ou à être un commercial
– Changer plus rapidement les choses

Bien entendu, il y a des avantages à être gros.

Par exemple, une grande structure lorsqu’elle est vendue a de la valeur. Alors qu’une petite structure n’a aucune valeur. La valeur d’une boite comme ASEOX c’est surtout la compétence de ses collaborateurs.

Cela sera à terme peut être différent pour ASEOX si notre activité d’édition de logiciels SEO continue à bien se développer.

Bref, il y a des entrepreneurs qui sont faits pour diriger des grosses entreprises et qui sont plus heureux au commande d’une grande et d’autres qui préfèrent les structures plus conviviales.

C’est à chacun de se poser la question de l’organisation qui le rendra le plus heureux et nous sommes tous différents. Il n’y a pas qu’un modèle de réussite ni une définition du bonheur.

Dans la vie perso, pour certains, c’est avoir une maison, un chien et fonder une famille (ordre à votre convenance). Certains reproduisent ce schéma car c’est la norme avant de constater qu’ils sont finalement malheureux.

Alors, posez-vous les bonnes questions 🙂

Je vous recommande de lire également

  • Comment Google peut détruire le SEO au profit d’Adwords ?
  • Critiques sur les prix des logiciels SEO
  • Définition : Loyauté
  • Lancement à l’international d’Oseox Software
  • Ne manquez pas la newsletter pro E-marketing d'Oseox.fr

    (Un ebook de 31 pages en cadeau)